Fête de la Transfiguration du Seigneur

Quarante jours avant l’Exaltation de la Croix, la Transfiguration du Seigneur rappelle comment le Christ voulut « préparer le cœur de ses disciples à surmonter le scandale de la croix », mais elle est aussi une annonce de la « merveilleuse adoption » qui fait de tous les croyants des fils de Dieu en son Fils Jésus, et de la clarté dont resplendira un jour le corps entier de l’Église. (Missel romain, messe de la Transfiguration, prière d’ouverture)

La Transfiguration est un épisode de la vie de Jésus-Christ relaté par les Évangiles. Il s’agit d’un changement d’apparence corporelle de Jésus pendant quelques instants de sa vie terrestre, pour révéler sa nature divine aux trois disciples, qui devaient être témoins de Sa douloureuse agonie au jardin des Oliviers : Pierre, Jacques et Jean.
Les trois témoins gardèrent le secret, mais plus tard ce fait extraordinaire servit admirablement à tous les Apôtres pour prouver la divinité du Sauveur ; il leur servit aussi pour supporter avec courage les épreuves de leur apostolat.

Le mot « transfiguration » procède en français de la traduction latine du mot grec metamorphosis (métamorphose).
Cet état physique, considéré comme miraculeux, est rapporté dans trois des quatre Évangiles :
Matthieu 17, 1-9 ; Marc 9, 2-9 ; Luc 9, 28-36 (Bible de la liturgie AELF).

20170115_083451

congres020716%2056

JOURNÉE GRAND GROUPE DU 23 AVRIL A PAUL CHONCHON

Thème de  cette  rencontre 

LE NÉCESSAIRE  PARDON POUR VIVRE LA  MISÉRICORDE

AVEC 

  • LE  PÈRE  ALAIN  RANSAY

ET BIEN  D’AUTRE

 DE  8H30  A   17 H 00

Edito

Le Renouveau Charismatique est un signe de l’amour de Dieu pour notre temps,  une grâce de choix pour l’Eglise,  pourvu que nous sachions la recevoir et la préserver.

C’est l’une des meilleures réponses à la baisse de la Foi et au silence apparent de Dieu.

 On peut condamner ce mouvement, mais on ne peut s’opposer à l’Esprit Saint, qui comme le vent « souffle où il veut,  comme il veut,  tu entends le bruit, tu ne sais pas d’où  il vient, ni où il va », Jn 3,8.

 Le Renouveau Charismatique n’a pas de fondateur humain, ce n’est pas une organisation quelconque car il affecte surtout les relations d’une personne avec DIEU, son mode de vie et toute sa vie, qu’elle soumet à l’action divine.

Notre Pape PAUL VI, nous dit que « c’est une chance pour l’Eglise ».

Comment ne pas se laisser interpeller et renouveler par ce courant de grâce suscité par l’Esprit-Saint dans son Eglise, et pas seulement dans les groupes de prières mais dans toutes les réalités engagées dans l’Eglise Universelle.

Frères et Sœurs, comment répandre cette culture de pentecôte dans notre monde et principalement dans notre chère Guadeloupe assoiffée de paix, de joie et de bonheur…

C’est une invitation pressante faite à chacun de nous. Quand ce renouveau s’active, l’Espérance renaît, la Charité grandit, la Parole de Dieu devient Vivante, la Fraternité s’établit, l’Evangélisation se réalise, la Louange s’élève et la Joie Fuse, « Soyons toujours joyeux » (1 Th 5.16)

Le Chrétien centre alors sa vie sur le Christ, se laisse mener par l’Esprit-Saint pour  accomplir la volonté du Père. Il le fait en Eglise et il utilise les charismes reçus  au baptême,  pour la construire  avec ferveur.

La Responsable Diocésaine

Huguette BOQUE-OLANOR


Evènements